Voir State of Affairs, Saison 1 - Episode 5

State of Affairs, Saison 1 - Episode 5

Premier avertissement (EP5)

télécharger sur

Résumé de l'épisode 5

Fatah a enlevé un journaliste américain au Caire, et s'est servi de lui pour enregistrer une longue interview filmée, avant de le renvoyer aux Etats-Unis. Charleston tente de faire pression sur lui mais ce dernier la déstabilise en lui livrant le message que Fatah lui a confié pour elle : "Pégase prend son envol". Il s'agit du nom de code que Nick et Charleston lui avaient donné lorsqu'ils en ont fait leur recrue. David Patrick, chef du cabinet de la Maison Blanche tente lui aussi d'empêcher la diffusion de l'interview en achetant Jules Lambert, le patron de la chaîne qui la détient : il lui propose de lui donner le nom de l'agent de la CIA lié à l'arme qui a tué le fils de la présidente. Lambert accepte dans un premier temps, puis se rétracte après la mort du journaliste, victime d'une mystérieuse crise cardiaque au volant de sa voiture. Charleston et son équipe découvrent que le mot "Ar Rissalah", qui signifie "le message" en arabe, prolifère sur internet. Ils découvrent aussi un dessin dans lequel se cachent les lettres du mot "Ar Rissalah", porté par les hommes de Fatah et par des kamikazes. Ils découvrent enfin que le caméraman enlevé avec le journaliste est la clé de l'affaire : Aleek Al Moosari, né aux Etats-Unis, s'est fait passé pour mort en 20012 pour pouvoir agir dans l'ombre, au service de Fatah. Payton presse Charleston de retrouver Nick Vera, toujours introuvable. Cette dernière finira par avouer à la présidente que Nick lui avait confié l'arme qui a tué Aaron.

Extrait de l'épisode 5 de State of Affairs, Saison 1